« Game of Thrones », le roman graphique (Volume 1)

9 Juil
Game of Thrones-graphic-novel

Game of Thrones (Volume 1), the graphic novel par G.R.R Martin*

Game of Thrones , the graphic novel ; dérivé de A Song of Ice and Fire/Le Trône de Fer écrit par G.R.R MARTIN. Volume 1 & 2 déjà publiés en anglais. Version française chez Dargaud.

Les Volumes 1 & 2 équivalent plus ou moins à une partie du premier tome de la série, intitulé « A Game of Thrones ».

Adapté par Daniel Abraham et d’après les dessins de Tommy Patterson.

 

 

 

L’intrigue

Winter is coming. La devise de la maison Stark n’a jamais été aussi sensée : rien n’est acquis même en temps de paix dans le royaume de Westeros à une époque immémoriale. Les héros que chantent les chansons ne sont plus héroïques mais sanguinaires, ambitieux et en aucun cas chevaleresques. Lorsque Ned Stark, le gouverneur du Nord, est appelé à devenir la Main du Roi Robert Barathéon, plus de dix années après sa conquête du royaume contre le roi fou, Aerys Targaryen, il va devoir quitter Winterfell son havre de paix, pour vivre dans la capitale Port-Réal, lieu de toutes les débauches et où le pouvoir est un jeu, le cruel jeu des trônes. Mais de l’autre coté du détroit, les héritiers des Targaryen, Daenerys et son frère Viserys, se prépare à reconquérir leur royaume. La guerre viendra autant de l’intérieur que de l’extérieur…  

Chroniquer sur Game of thrones a été un dilemme dès que j’ai commencé à lire le premier tome, après avoir vu la saison 2 de la série du même titre. Non pas parce que je n’ai rien à dire mais au contraire, j’ai tellement envie d’en dire, de décortiquer des passages en particulier, questionner tel choix de tel personnage que je risquerais de spoiler quiconque me lirait et ça n’a jamais été mon but de gâcher la lecture de quelqu’un.

game-of-thrones-graphic-novel-2

Game of Thrones (Volume 2), the graphic novel par G.R.R Martin

Ainsi, au lieu de vous parler des livres en tant que tel, ou de comparer la fidélité de la série aux livres d’origine (je préfère me taire sur la saison 3, du moins les épisodes que j’en ai vu, autant de libertés prises pour rien ont le goût de m’énerver), laissez-moi vous présenter un magnifique livre dérivé, le premier d’une longue série : le volume 1 du roman graphique adapté de A Song of ice & Fire. Ca a été l’une de mes dernières petites folies acheteuses pour me récompenser d’une année globalement assez pourrie. (il y a une logique derrière, je vous assure) A l’époque de l’année où je l’ai commandé, le volume 2 était encore à paraitre mais réjouissez-vous, il est enfin publié, près à gréver encore un peu plus votre compte bancaire !

J’ai pris un plaisir immense (proportionnel à la longueur de la série) à lire les 5 intégrales publiées pour l’instant de Game of Thrones et j’attends avec grande impatience la suite, The Winds of Winter. Si vous êtes dans la même situation que moi ou si vous voulez découvrir l’univers des livres d’une manière originale, soit par choix, soit par peur des 1000 pages de chaque intégrale chacune, ce roman graphique est pour vous. Bien sûr, ça vous fera aussi exercer votre anglais si vous choisissez la même édition que moi mais sachez que le niveau de langue, comme dans beaucoup de BDs (mais je ne m’avance pas plus loin, je ne suis pas non plus connaisseuse en la matière), n’est pas extraordinaire. Et puis, si vous êtes vraiment perdus, les dessins sont faits pour quelque chose !

Parlons d’ailleurs de la qualité des dessins ! Forcément, le décalage entre la série télévisée et la BD est flagrante et ce n’est pas si mal, c’est d’ailleurs une vraie qualité. Quelque part, ce roman graphique n’est pas un énième produit marketing pour attirer le spectateur de base, il y a un vrai travail artistique. Je ne peux pas juger du travail ni de la renommée de Tommy Patterson mais la qualité du papier haut de gamme aidant, le rendu est vraiment superbe.

Daenerys drogo

Drogo & Daenerys lors de leur nuit de noces

Game of Thrones artwork graphic novel volume 1

Ned Stark dans le bois sacré

JON TYRION 2

Jon Snow & Tyrion Lannister sur le Mur

Ce souci de la qualité visuelle est d’autant plus mis en valeur que le volume se termine par une appendice à propos du making of de l’ouvrage. Je pense que cet aspect et ce petit bonus ravira autant les fans les plus aguerries désireux de tout connaître sur ce qu’ils aiment que les curieux et les amoureux du dessin et des arts plastiques. Cet appendice révèle comment l’artiste Tommy Patterson a été choisi pour les dessins et selon quels critères. Tommy Patterson a particulièrement été apprécié pour son souci du détail mais aussi son talent à représenter les personnages principaux (Ned Stark, Jon Snow, Tyrion Lannister, Daenerys et Arya Stark) et plus particulièrement le nain Tyrion, chose qui m’avait aussi frappée. Je pense que c’est le personnage qui ressemble le plus à son acteur, Peter Dinklage et ce n’est pas un grand défaut vu la façon magistrale avec laquelle il l’interprété en faisant oublier l’image traditionnelle des nains qui les ridiculisent.

The others battle graphic novel got

Les Marcheurs blancs

L’autre grand challenge du dessinateur, c’était de bien  représenter les Marcheurs  blancs (the Others), ces créatures mortes-vivants aux yeux bleus d’au-delà du Mur qui réapparaissent à l’approche de l’Hiver vigoureux et ce défi a été brillamment réussi par Tommy Patterson. Ils sont vraiment mystérieux, effrayants et ces géants de glace dégagent une aura particulière beaucoup plus saisissante que dans la série TV où ils ressemblent beaucoup plus à des simples créatures primitives de l’au-delà, très loin de l’inquiétante étrangeté qui émane les dessins de Tommy Patterson.

Lyanna Stark Robert

Lyanna Stark & Ribert Baratheon

L’autre aspect important d’une telle adaptation est bien sûr de trouver comment passer d’une support aussi fouillé et volumineux que les livres à l’économie de moyens que demande un roman graphique. Forcément, cela a demandé un travail sur les dialogues pour qu’ils soient plus incisifs et comme les romans de G.R.R Martin sont particulièrement marqués par la diégèse et par des dialogues déjà très bien maîtrisés mais qui, forcément,ne peuvent pas être toujours retranscrits tels quels.

Mais il a fallu aussi se confronter aux symboles de Game of Thrones comme le fameux trône de fer et il a fallu se détacher de la représentation mondialement célèbre du trône dans la série TV question de droits mais tout simplement de l’esprit de ce roman graphique au graphisme délibérément exempte de toute comparaison avec le travail d’HBO. G.R.R Martin voulait un trône nettement plus sinistre, horrible et imposant, comme un symbole de la lutte interminable des personnages dans l’intrigue.

Personnellement, à ma lecture et confirmée par cet appendice, j’ai été particulièrement bluffée par le travail de Tommy Patterson sur le visuel des œufs de dragon e Daenerys. Ils sont juste splendides et donnent encore plus envie d’en avoir un à la maison que ceux de la série TV !

dragon eggs

raven brandonL’autre passage que j’ai particulièrement adoré dans ce roman graphique, et c’était un de mes moments préférés dans le livre, ce sont les visions de Bran durant son coma après sa chute où le corbeau à trois yeux lui parle. Le contraste entre le coloris rose et le noir du corbeau et de la cape ont juste un effet splendide, à la fois cauchemardesque et onirique.

Ce que je vais dire est peut-être idiot de la part ‘un dessinateur, mais Tommy Patterson a vraiment un instinct visuel incroyable non seulement dans ces dessins en grands formats mais aussi dans les planches. Il semble avoir un vrai goût pour la mise en scène doublé d’un sens du détail vraiment remarquable. C’est surement la première impression d’une néophyte en la matière, ça doit sembler évident pour quelqu’un de plus expérimentés en lecture de BD mais j’imagine que certains dessinateurs sont plus doués que d’autres pour ce genre de chose.

Par exemple, regardez cette planche où l’on assiste à la scène (à droite ) à travers le trou d’une serrure. On sent vraiment que Tommy Patterson s’est vraiment amusé pour représenter une scène soumise au secret le plus total et quoi de mieux que l’image du voyeur (en l’occurrence, le lecteur du roman graphique) regardant par le trou d’une serrure pour illustrer ça.

planche dague game of thrones

 En définitive, si vous êtes curieux de découvrir l’univers de G.R.R Martin mais que la lecture de chaque intégrale d’environ 1000 pages vous fait hésiter, essayer de feuilleter ce roman graphique, je pense que vous serez comme moi conquise.

Où se procurer Game of Thrones : the graphic novel ?

game of thrones graphic novel

Le volume 1 de ce roman graphique est vendu EUR 25, 56 (ça commence à chiffrer mais le livre les vaut) ; quant au volume 2, il faudra compter EUR 16, 66.

Quand le volume 3 sortira, je vous tiendrai au courant !

5 Réponses to “« Game of Thrones », le roman graphique (Volume 1)”

  1. Alacris 10 juillet 2013 à 12:09 #

    Waouh, vraiment superbe article, très beau travail de résumé et d’analyse ! Tu réussis à faire un article sur GoT sans rien spoiler (ou presque, en tout cas rien d’important), c’était à peu près mission impossible mais tu l’as fait !😄

    C’est cool que cette BD adopte un style complètement différent de la série. Je suis notamment surprise par l’aspect chétif de Daenerys 0.0 ça change !
    Les marcheurs blancs sont juste superbes *___* les graphismes sont vraiment sympas, tous ces effets de smudge… et je partage ton admiration pour les oeufs xD.

    Bref, très bel article sur un très bel ouvrage ! =D

    • Alexandra Bourdin 10 juillet 2013 à 9:22 #

      Merci ! Ça a été un vrai challenge d’éviter les spoilers mais je suis toujours autant frustrée de décortiquer les livres. J’aimerais tellement parler par exemple de l’influence de l’épopée dans « Game of thrones » vu l’obsession de GRR Martin pour les chansons et les héros. Mais ça demanderait quelques spoilers et ce n’est pas vraiment dans la politique de mon blog de faire ça. xD

      Je pense que j’aurais été extrêmement déçue si les graphismes avaient été strictement identiques à la série. De toute façon, il ne pouvait pas faire ça en termes de droits mais même ça aurait révélé un esprit bizarre, juste pour surfer sur la vague du succès de la série. Daenerys est très frêle, c’est vraie, mais il faut dire que dans les romans, elle n’a que 13 ans ou 14 ans quand elle se marrie. Et il faut dire son personnage évolue beaucoup, gagne en force et en courage donc on garde peut-être plus en mémoire cette image de Daenerys.

      Ah les œufs de dragon❤ Les marcheurs blancs sont bluffants et pour le coup, sont sacrément creepy xD

  2. Lilly 10 juillet 2013 à 2:01 #

    J’ai acheté le premier tome en français, et la moitié que j’ai lue m’a énormément plu. Comme toi, je trouve les dessins très réussis et je compte bien m’offrir la suite si je gagne au loto.

    • Alexandra Bourdin 10 juillet 2013 à 2:10 #

      A ce qui parait, l’édition française est moins complète, par exemple il n’y aurait pas l’appendice sur le making of du volume. Tu confirmes ? Pareil, je ne sais pas si j’achèterai la suite (au moins l’équivalent de la 1e intégrale peut-être pour l’avoir au complet) mais j’envisage un braquage de banque, quelque chose comme ça, pour les avoir tous jusqu’au dernier.

Trackbacks/Pingbacks

  1. "Fog", tome 1 "Le tumulus" de Roger Seiter et Cyril Bonin | La Bouteille à la Mer - 19 août 2013

    […] le graphic novel de Game of thrones, me voilà donc complètement convertie au monde merveilleux des bandes dessinées, bientôt des […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :