"Ripper Street" (BBC, 2012), avec Matthew MacFadyen

12 Juin
« What use our work… if we cannot care for those we love? »

 




Synopsis

 
Avril 1889. Six mois après les derniers crimes de Jack l’Éventreur, son ombre plane toujours sur Londres et Whitchapel, le quartier des prostituées, des juifs et des taudis où il a sévi. Pourtant, le travail de la Metropolitan Police et de l’inspecteur Edmund Reid (Matthew MacFadyen) continuent avec l’aide de l’agent Bennet Drake (Jerome Flynn), de son chirurgien américain Homer Jackson (Adam Rothenberg) et de la complicité de Long Susan qui dirige une maison close à Tender Street. La criminalité ne cesse d’augmenter et le souvenir du « Ripper » est grand, surtout lorsqu’une prostituée est retrouvée eventrée, visiblement d’après le rituel du célèbre meurtrier. Est-ce une mise en scène macabre ou le vrai signe de son retour ? 
 
Déjà dans Les Pilliers de la Terre, j’avais commencé peu à peu à me réconcilier avec Matthew MacFadyen, un acteur avec pourtant un gros potentiel mais qui, jusqu’à ce jour, ne m’avait jamais vraiment convaincue dans ses rôles, Mr Darcy inclus. Mais ça, c’était avant Ripper Street qui ne serait rien sans Matthew MacFadyen, lui qui joue l’inspecteur qui a enquêté sans succès sur l’affaire du « Ripper » et qui est torturé par la disparition de sa fille, refusant contrairement à sa femme d’en faire le deuil. Il s’est enfin trouvé un rôle à la hauteur de son talent et sa voix rauque ne peut rendre que plus crédible ce personnage brisé et pourtant forcé de continuer son travail au détriment de sa vie privée.

 

 

 

 

 

 

 

L’autre surprise de cette série, c’est de retrouver autant de bons acteurs, pour la plupart tout droit venus de Game of Thrones. Le temps d’un épisode, « The Weight on One Man’s Heart », Jerome Flynn comme acteur régulier connu pour son rôle de Bronn dans GoT est confronté à un test de loyauté quand il retrouve son ancien colonel Faulkner, joué par Iain Glenn qui joue le sexy Jorah Mormont et dont je ne me lasserai jamais de sa voix rauque.

Bref, on ne s’en lasse pas et, mise à part les têtes connues, j’ai été charmée par la personnalité haute en couleur de l’Américain de service, le « Captain » Jackson (Adam Rothenberg) qui a toutes les qualités réunies pour devenir un personnage inoubliable et attachant : ivrogne, malpropre, en cavale, locataire dans une maison close, tricheur et imbattable quand il s’agit de sauver sa peau.

L’autre atout de Ripper Street, c’est son réalisme et à quel point on frémit dans cette atmosphère putride, vicieuse et dangereuse du Londres victorien sous la menace du retour du « Ripper » qui défie non seulement la couronne, la police mais aussi la sécurité des grands comme des petites gens. Mais plus que tout, c’est le trio mal assorti de l’inspecteur Reid, de l’agent Drake et de Jackson qui donne autant de panache à cette série qui, certes, a du mal à démarrer mais qui vous mettra en haleine  jusqu’à la fin dès le troisième épisode. C’est certain, l’atmosphère est souvent sombre mais le cynisme et l’humour de Ripper Street donne à toutes ces affaires macabres un soupçon divertissant et excitant qui ne les quitte pas jusqu’au finale de la saison 1 où courriers du coeur, enlèvement de jeunes filles et proxénétisme sont au rendez-vous pour votre plus grand plaisir.

L’atout de charme parmi ce monde d’hommes est bien sûr le casting féminin qui, non seulement nous fait rentrer dans le monde sulfureux et scandaleux de la prostitution, avec Susan (Amanda Hale) pour le rôle principal mais aussi des femmes respectables comme la femme de l’inspecteur Reid, Emily dont la dévotion religieuse lui permet d’oublier son chagrin mais surtout la directrice d’un orphelinat juif, Deborah Goren qui est un personnage bluffant, tout ne profondeur et en humanité. Et, pour la fan de mode victorienne que je suis, la garde de robe de ses dames, surtout des prostituées, ne peut que me faire saliver d’envie.

Après ces huit épisodes haletants, on ne peut qu’en redemander, déçue de ne pas pouvoir en voir plus et complètement impatiente de connaitre la suite des enquêtes de l’inspecteur Reid dans la saison 2, prévue seulement en 2014.

Ripper Street (2012-…), une production de BBC One, créée par Richard Warlow en huit épisodes de 60 minutes. Avec Matthew MacFadyen (Inspecteur Edmund Reid), Jerome Flynn (Bennet Drake), Adam Rothenberg) et Amanda Hale (Long Susan).

Pour l’instant seulement disponible dans les pays anglophones pour £12.75.

Saison 2 programmée pour 2014.

 



Quatrième contribution au mois anglais organisé par Lou et Titine.

 

 

Billet rétroactif pour le rendez-vous de juillet autour de Jack the Ripper des British Mysteries chez Lou et Hilde.

28 Réponses to “"Ripper Street" (BBC, 2012), avec Matthew MacFadyen”

  1. The mad stitch 12 juin 2013 à 1:33 #

    ahah contente que ça t'ait plu, j'ai vraiment adoré cette série. Et je vois que toi aussi tu étais contente de retrouver Bronn et Sir Jorah (ahhhh je les kiffe, même si Bronn est quasiment absent de la saison 3 de GoT).

  2. Denis 12 juin 2013 à 6:00 #

    je ne connais pas cette série qui semble très intéressante

  3. Titine 12 juin 2013 à 7:09 #

    Je suis convaincue ! Je vais m'empresser de la trouver pour profiter de la noirceur de Whitechapel !

  4. JainaXF 12 juin 2013 à 9:21 #

    J'ai beaucoup aimé la série aussi, même si j'aurais préféré qu'elle soit un peu plus feuilletonnante !

  5. Alexandra Bourdin 13 juin 2013 à 9:34 #

    @The mad stitch : Oui, j'ai adoré retrouvé ces 2 acteurs de GoT, surtout Iain Glenn parce que j'adore sa voix. ^^@Denis : Je te la conseille fortement !@Titine : Qui aurait cru que la noirceur de Whitechapel était si tentante ? :D@JainaXF : Feuilletonnante ? J'ai trouvé au contraire qu'elle avait un peu cet aspect : chaque épisode vaut en lui-même mais on sent bien qu'il y a une trame de fond qui les unie artificiellement. Mais peut-être que ça aurait dû être plus appuyé…

  6. Alacris 13 juin 2013 à 1:43 #

    Cette série m'a l'air bien intéressante ! Tout comme toi, je n'ai pas été très emportée par la prestation de Mathew Macfadyen en Darcy… en revanche, je l'ai trouvé très bon dans Anna Karenina, même s'il n'avait qu'un rôle secondaire. Et pas encore vu Les Piliers de la Terre, j'aimerais lire le livre avant…Iain Gleen et Jerome Flynn, tout ce casting attire la fan de GoT que je suis !Bref, jusqu'ici je n'ai jamais été déçue par la séries produites par la BBC, donc je viens de trouver ma nouvelle série pour les vacances.

  7. maggie 15 juin 2013 à 7:20 #

    J'espère qu'ils ne vont pas tarder à la diffuser sur les chaînes françaises….

  8. Lili 18 juin 2013 à 9:20 #

    Ahhhhhhhh mais ça a l'air génial !!! Je note immédiatement !!!

  9. Alacris 23 juin 2013 à 3:29 #

    Je viens de regarder l'épisode 1, je suis convertie ^_^ je vais m'empresser de visionner la suite et de te dire ce que j'en pense !

  10. Alexandra Bourdin 23 juin 2013 à 3:46 #

    @Alacris : Justement, j'ai enfin vu "Anna Karenine" il y a quelques jours et c'est vrai que MacFadyen y jouait très bien. Mieux que Keira Knightley mais passons… Mais je crois que j'aime tellement Colin Firth en Darcy que, quelle que soit la prestation de MacFadyen, j'avais déjà un a priori. Faudrait que je revois P&P avec MacFadyen pour voir ce que j'en pense aujourd'hui.Retrouver les acteurs de GoT (surtout l'excellent Iain Gleen pour un épisode), c'est juste divin ! ^^@maggie : J'ai une préférence pour la VO mais j'espère aussi qu'elle sera bientôt diffusée en France. Je ne sais pas si elle a été achetée par une chaîne, par contre. On croise les doigts ! :)@Lili : C'est le mot, génial ! @Alacris : Je suis contente que le pilot te plaise ! Tu vas voir, ça sera de mieux en mieux ! Et Matthew MacFadyen est top ! Je crois que je vais la revoir cet été juste pour le fun. N'hésite pas à venir me dire ce que tu penses de la suite.🙂

  11. Méloë 26 juin 2013 à 5:33 #

    Je prends enfin le temps de rattraper un peu mon retard côté tournée des blogs…

    Je suis bien contente que tu aies rédigé un billet sur cette série, parce qu’elle m’était complètement sortie de la tête. Du coup, tu me rappelles qu’il faut absolument que je la voie. Surtout après ce que tu dis sur Matthew MacFadyen vu que j’avais été super déçue par sa prestation en Darcy. J’ai bien envie de le voir dans un rôle qui me fasse changer d’avis à son sujet.

    • Alexandra Bourdin 26 juin 2013 à 5:56 #

      Çà devrait te plaire ! C’est vraiment une bonne surprise parmi les nouvelles séries de cette année, sombre sans être glauque et surtout avec un casting impeccable. Je ne m’attendais pas à être bluffée par Matthew MacFadyen même s’il est bon dans « Les Piliers de la Terre » que j’ai vu cette année. Mais bon entre un moine du XIIe siècle dans « Les Piliers » et un inspecteur torturé par la disparition de sa fille dans le Londres victorien, forcément, son rôle m’a plus marqué ici ! Depuis « Ripper Street », j’ai vu d’autres choses avec lui et je suis de plus en plus convaincue par cet acteur. C’est un mauvais Darcy mais un excellent acteur, en fin de compte.🙂

  12. Alexandra 26 juin 2013 à 10:06 #

    J’ai vu tous les épisodes il y a peu. Je ne connaissais Matthew MacFadyen qu’en Mr Darcy et Jerome Flynn en tant que Bronn dans Game of Thrones ! J’ai été ravie de découvrir cette série, j’ai même été déçue qu’il n’y ait que si peu d’épisodes, alors que ça commençait à devenir vraiment haletant😉.

    • Alexandra Bourdin 27 juin 2013 à 12:12 #

      Pareil, quel dommage que la saison 1 soit si courte ! J’imagine qu’il y aura toujours 8 épisodes dans la saison 2… C’est vrai que le rythme des derniers épisodes s’accélèrent. Le final surtout !

  13. Aunbrey 30 juin 2013 à 2:29 #

    C’était ma série coup de coeur du début de l’année. J’en ai tellement parlé à une de mes copines de fac qu’elle s’y est mise aussi du coup (p’t-être qu’elle en avait marre de se sentir harcelée en ne comprenant pas un mot de ce que je racontais entre deux : « Aaaaah la voix rauque de Matthew MacFadyen ~ Aaaah la perfection de Matthew MacFadyen » (on remarquera le côté très objectif de mes paroles)).

    Cette série est sublimement bien faite. Les décors, les personnages, les enquêtes, les fils rouges développés en même temps, bref’, tout est parfait. Hormis peut-être le fait qu’il n’y ait pas beaucoup d’épisodes et que l’attente entre la saison un et la saison deux est tellement longue que je suis à deux doigts de devenir chèvre.

    Soit dit en passant, je papillonne sur la blogosphère littéraire plus sérieusement depuis hier donc j’ai découvert pleiiiin de nouveaux blogs et le tien en fait parti🙂 J’aime beaucoup l’esthétisme qui est très agréable à l’oeil. Hop, direct dans mes favoris ~

    • Alexandra Bourdin 30 juin 2013 à 2:52 #

      Ah, Matthew MacFadyen !! (Pardon, on parle de « Ripper Street » ? Soyons sérieux !) Si tu farfouilles sur mon blog, tu verras que les deux dernières séries dont j’ai parlé l’ont comme acteur, preuve que « Ripper Street » et Matthew MacFadyen ont eu un bel effet sur moi ! Contente d’avoir une fan de MacFadyen parmi mes lectrices.😉

      Je crois qu’on est bien d’accord : « Ripper Street » est généralissime et l’aurait été encore plus avec une dizaine d’épisodes supplémentaires. Après, si on y réfléchit, peut-être que ce format de 8 épisodes convient vraiment bien et que c’est pour cela qu’on en a un avis si favorable. L’intrigue est plus resserrée comme ça, plus centrée sur le traumatisme d’Edmund par rapport à sa fille et donc l’aspect dramatique plus fort. J’essaye d’être objective mais c’est clair que 10 épisodes de plus avec Matthew MacFadyen, franchement, je ne crache pas dessus.L’attente va être longue…😦

      Merci pour tes compliments sur mon blog, ça me fait chaud au coeur d’autant plus que je fais beaucoup d’effort sur l’aspect autant visuel que textuel du contenu de mon blog. Déjà que mes billets sont assez longs, je fais en sorte que ça ne soit pas trop indigeste à lire. Ravie que ça te plaise et de te compter parmi mes nouvelles lectrices. Ça fait toujours plaisir ! A bientôt, j’espère.😉

      • Aunbrey 30 juin 2013 à 5:29 #

        J’ai été commenter The Pillars of the Earth puisque j’ai déjà vu la série. Par contre, comme je veux lire Little Dorrit avant de voir la mini-série, je n’ai pas été jeter un coup d’oeil à l’article car je souhaite rester dans l’ignorance complète de ce que les autres pensent pour ne pas fausser mon avis ^^’ (j’espère que ce n’est pas trop étrange comme réaction)

        Je crois que c’est une des plus grandes qualités des séries britanniques. Ils ont peu d’épisodes donc on n’a pas le temps de se lasser des personnages. De plus, les scénaristes sont obligés de « concentrer » les histoires personnels des personnages sur un nombre limité d’épisodes donc il y a toujours des rebondissements et les épisodes ne sont pas « remplis de vide ».

        Oh, ne t’inquiète pas, tes billets sont peut-être longs mais ils sont intéressants. Et puis, ils sont aérés donc on n’a pas l’impression « d’étouffer » sous la masse si je puis dire ^^’

      • Alexandra Bourdin 1 juillet 2013 à 1:14 #

        Je comprends que tu veuilles préserver ta lecture de « Little Dorrit », ce n’est pas étrange de vouloir éviter toute forme de spoilers même minime. Je pense que tu vas passer un très bon moment autant avec Dickens (je l’adore !) qu’avec la série (et ne parlons pas de Matthew MacFadyen :P). N’hésite pas à revenir pour me donner ton avis sur le roman, je suis curieuse de savoir ce qu’il vaut !

        Oui, tout est minutieusement pensé dans les séries britanniques mais certaines sont plus longues que d’autres (« Doctor Who » par exemple a une bonne longueur !) et d’autres sont plus adaptées au petit format.

        Contente que mes articles ne soient pas indigestes. xD

  14. Hilde 19 juillet 2013 à 5:18 #

    Je ne l’ai pas encore vue mais j’ai très envie de la découvrir. Je comprends, ce n’est pas beaucoup huit épisodes et quand on commence une bonne série, c’est toujours difficile d’attendre la suite. Bon courage.😉

  15. Lou At Myloubook's 21 juillet 2013 à 10:14 #

    Je suis intriguée par le casting🙂 Vraiment cette série me tente énormément…

    • Alexandra Bourdin 24 juillet 2013 à 11:56 #

      Très bon casting en effet ! Et avec des personnages très complémentaires. Si tu regardes Game of thrones, tu seras ravie de revoir quelques têtes connues.🙂
      J’espère que tu te laisseras tentée pour le challenge British Mysteries.😀

  16. Le Chat du Cheshire 21 juillet 2013 à 10:38 #

    Une série dont je parle également sur mon blog !
    Ca été un de mes derniers coups de cœur ! L’histoire est très intéressante, l’époque passionnante, et des acteurs tous plus talentueux les uns que les autres🙂. Décidément, j’adore Matthew Macfadyen. Je l’ai découvert dans Orgueil et Préjugés. C’est devenu mon Darcy préféré et j’ai une toute petite préférence pour le film, juste parce que je l’ai découvert avant la mini-série, qui est juste génialissime😉 !!

    • Alexandra Bourdin 24 juillet 2013 à 11:58 #

      J’ai mis du temps à apprécier à sa juste valeur Matthew MacFadyen mais maintenant, c’est un acteur dont je ne peux plus me passer. xD
      J’imagine que tu attends avec autant d’impatience que moi la saison 2 pour revoir ce cher Matthew à l’oeuvre.😀

Trackbacks/Pingbacks

  1. Billet récapitulatif mois anglais 2013 | Plaisirs à cultiver - 25 juin 2013

    […] Ripper Street chez Alexandra […]

  2. "Little Dorrit’ (BBC, 2008) d’après le roman de Charles Dickens. Avec Matthew MacFadyen. | La Bouteille à la Mer - 25 juin 2013

    […] Les Piliers de la Terre et surtout Ripper Street, je continue ma folle aventure dans la filmographie de Matthew MacFadyen qui est en train de […]

  3. "Any Human Heart" (2010) d’après William Boyd | La Bouteille à la Mer - 29 juin 2013

    […] Ce Logan est joué par le talentueux Matthew MacFadyen qui m’a fait oublié à jamais depuis Ripper Street et Little Dorrit son rôle de Darcy et que j’admire particulièrement en ce moment. Coté […]

  4. "Sonnets portugais" d’Elizabeth Barrett Browning | La Bouteille à la Mer - 30 juin 2013

    […] Ripper Street (BBC, […]

  5. "Néo-victorien", mon cher Watson ! [II/II] | La Bouteille à la Mer - 7 juillet 2014

    […] – [Séries] Ripper Street (BBC, 2012-…) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :